Les oubliés de la campagne présidentielle

Pas de commentaire
Publié le 21 avr 2017 dans Actualités

A la veille du premier tour de l’élection présidentielle, on ne voit toujours rien venir à propos des SDF. En lisant entre les lignes de certaines déclarations de quelques candidats, on devine que ce sujet ne les laisse pas indifférents, mais dans l’ensemble c’est un peu le désert. On est loin de la déclaration de Lionel Jospin qui, en 2002, lors de sa candidature, s’était engagé à offrir en cinq ans un logement pour tous.
Pourtant la fondation Abbé Pierre a interpellé les 11 candidats quelques jours avant leur « grand » débat télévisé, en rappelant que la France a sur son territoire environ 143 000 « sans abri », qu’il est possible d’en finir avec ce problème en cinq ans dans les villes moyennes et en dix ans dans les métropoles. Pour cela, il suffirait de leur attribuer des HLM , de construire 150 000 logements par an, de mobiliser 40 000 propriétaires privés afin qu’ils louent leurs logements et de faire adopter une loi de finance pluriannuelle.
Souvenez vous de la journée « Un toit pour tous » co-organisée à Saint-Pierre-des-Corps par l’EAO-CAD, le collectif Roosevelt et SOS Familles Emmaüs, où Christophe Robert de la fondation Abbé Pierre nous avait exposé avec brio la situation du mal-logement en France et les moyens pour en finir avec ce fléau. Ce sont les mêmes moyens rappelés aux 11 candidats, mais en vain.
L’EAO-CAD et les autres associations qui défendent les mêmes valeurs ont encore du pain sur la planche !

Pierre TRINSON


Ajoutez votre commentaire