Chez ces gens-là !

Pas de commentaire
Publié le 23 mar 2016 dans Humeur

Depuis quelques semaines les manifestations de rue et autres meetings se multiplient : paysans, auto-écoles, lycéens, étudiants… Il y a une semaine, manifestation d’un nouveau genre : les nantis, les bourgeois du XVIème s’insurgent contre la construction prochaine, en limite du bois de Boulogne, d’un centre d’hébergement pour sans-abri. En fait, il s’agit d’une réunion qui se voulait d’information, animée par la sous-préfète et un conseiller municipal, qui a tourné au pugilat voire à l’émeute ; après quelques dizaines de minutes le rassemblement a été interrompu pour des raisons de sécurité. Les quelques centaines de résidents du XVIème arrondissement ont cependant pu s’exprimer, voici quelques extraits de leurs vociférations.
Salope ! (à l’attention de la sous-préfète). Escroc ! Fils de pute ! Menteur ! Collabo stalinien ! Salopard ! Caca ! (à l’attention de l’élu municipal). Hidalgo démission ! Ça va mal finir !
Chez ces gens-là Monsieur, on ne cause pas, on insulte !
C’est un nouveau Sangatte qu’on va nous imposer au bois de Boulogne ! Il y aura de l’insécurité, du racisme, des assassinats ! Ca va brûler parce qu’on vient provoquer les gens sur leur territoire ! Les SDF et leurs chiens vont installer leurs tentes ! Les habitants ne pourront plus se promener avec leurs enfants ! On n’est pas en Corée du Nord ! Il y aura beaucoup d’insécurité, notamment pour la gent féminine !
Chez ces gens-là Monsieur, on ne cause pas, on triche !
On veut nous imposer une construction immonde sous nos fenêtres pour nous faire payer notre statut social ! Est-ce que ces gens seront à l’aise dans un quartier où les prix sont élevés ? Les gens du quartier ont dépensé un argent fou pour acheter leur appartement et on va leur mettre des Algéco sous le nez !
Chez ces gens-là Monsieur, on ne cause pas, on compte !
Ajoutons à cela que le député Claude Goasguen, maire du XVIème (L.R) a mis de l’huile sur le feu : Le bois de Boulogne n’est pas une réserve foncière ! Si le centre se fait ce sera un nouveau Sangatte. Je ne veux pas que ce soit une réserve de gens en déshérence !…

Malgré cette hystérie collective, les représentants de la mairie de Paris ont pu s’exprimer (un peu !) au milieu des horions : Le centre d’hébergement d’urgence ne recevra pas de migrants. Il est inacceptable que des personnes continuent à dormir dehors faute de solution d’hébergement. La détermination de la Ville est totale et inentamée ! Le XVIème est le seul arrondissement qui ne dispose pas de structure d’hébergement d’urgence !…
Une brave femme déclarait pour finir qu’ils allaient tous partir pour la Suisse, la Belgique ou le Luxembourg. Ce n’est peut-être pas une mauvaise idée ! Chargez vite vos grosses berlines avec vos sacs Vuitton et vos valises Hermès pleines de devises et laissez la France aux Français qui ont du cœur, à ceux qui pensent solidarité, entraide.
Une fois de plus l’abbé Pierre, le père Pineau et bien d’autres doivent se retourner dans leur tombe.
Pierre TRINSON


Ajoutez votre commentaire