La borne à la Petite maison : le bout du tunnel

Pas de commentaire
Publié le 22 Sep 2014 dans Actualités

Pour ceux qui n’auraient pas lu nos derniers numéros : la borne est un appareillage électronique installé à proximité des prisons et maisons d’arrêt, qui permet aux familles de détenus ou de prévenus de programmer, à l’aide d’une carte magnétique délivrée par l’autorité pénitentiaire, un certain nombre de visites (parloirs) sans passer par les gardiens. Pour tous ceux qui l’ont utilisée, cette installation représente un gain de temps et un plus grand confort pour les familles, les détenus, l’administration.
Comme il n’est pas possible d’installer cet appareil sur les lieux de détention, pour des raisons réglementaires, il est question, depuis des années, de le mettre en place dans la cour de la « Petite maison », située face à la Maison d’arrêt rue Henri-Martin à Tours. Au Comité d’Aide aux Détenus, tout le monde n’était pas d’accord. Après de nombreuses discussions, le bureau a donné un avis favorable. Il ne restait plus qu’à faire valider cette décision par le conseil d’administration : c’est fait depuis le 16 septembre. Bien entendu, cela a donné lieu à un nouveau débat fort intéressant.
Il sera donc passé une convention avec l’administration pénitentiaire, qui définira l’emplacement de la borne, les modalités d’installation et de maintenance, et le montant de l’indemnité pour la consommation électrique. Autre problème à régler : comment faire qu and la Petite maison est fermée ? Il faut qu’il reste possible de programmer par téléphone les visites au parloir.
Affaire à suivre, mais elle est cette fois bien engagée.

Pierre Trinson