Hélène Isingrini vers d’autres horizons

Pas de commentaire
Publié le 16 Juin 2014 dans Actualités

Hélène, au centre, pendant l'intervention de la présidente Marie-Paul Legras-Froment

Elle avait eu un premier contact avec l’Entr’Aide Ouvrière en 1995 : « J’étais sûre de mon intérêt envers le public pour lequel travaillait l’association » se rappelle Hélène Isingrini. Deux ans plus tard, diplôme d’assistante sociale en poche, elle est recrutée par Madeleine Perret et entre à l’EAO. Elle ira en plusieurs allers-retours du CHRS de la Chambrerie au CHERPA, puis au CASOUS place Gaston Pailhou. Et en fin d’année dernière, Hélène Isingrini se voyait confier une délicate mission : la direction de la Commission unique d’Orientation issue de la fusion entre SIAO et COLAC. Très lourde tâche menée à bien en ce début 2014, et que tout le monde souhaitait voir se prolonger. Mais Hélène avait besoin de se ménager, et a saisi l’opportunité de retrouver une tâche « moins administrative, plus proche du terrain », dans un ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail) proche de Tours.
Lors de son « pot » de départ le 12 juin, fleurs et cadeaux ont concrétisé la sympathie unanime de ses collègues, et de plusieurs stagiaires qui avaient tenu à revenir la saluer. Mais c’est sa compétence reconnue qui fut soulignée successivement par la présidente Marie-Paul Legras-Froment et le directeur général Eric Le Page. La première a dit combien Hélène incarnait l’intérêt du travail en commun entre salariés et bénévoles. Le second a en outre mis l’accent sur son rôle en faveur de l’expression des salariés. Sur un registre plus affectif, Hélène a reçu les remerciements de Francis, ancien hébergé aujourd’hui administrateur, qui lui doit beaucoup ; de Guillaume, du CASOUS, pour « le plaisir et la joie » qu’elle insuffle dans le travail, de ses secrétaires, très émues. Et puis de Pascal Dabouis, directeur de l’hébergement, qui a côtoyé Hélène depuis son arrivée et espère la voir revenir un jour.
Hélène Isingrini a adressé « un grand merci à tous », en assurant : « J’ai aimé tous les postes que j’ai occupés, malgré les difficultés. J’y ai vécu et partagé des choses fortes, j’ai apprécié chaque instant et toute l’évolution de ma carrière, et je pars sans aucun ressentiment… »
Au 1er août 2014, Hélène Isingrini sera remplacée par Thierry Gheeraert, qui vient de Dunkerque où il avait déjà la responsabilité d’un SIAO (devenu Commission unique d’Orientation). Au 1er juillet Véronique Livera a pris la responsabilité du CHRS de la Chambrerie, et pour la remplacer comme chef de service du CASOUS est arrivée Floriane Sarrade-Loucheur.