« Au revoir Delphine »

Pas de commentaire
Publié le 15 Avr 2014 dans Actualités

Delphine, salariée à mi-temps du Comité d’Aide aux Détenus, nous quitte pour aller travailler à plein temps à « La Bazoche ».
Elle participait ce mercredi 9 avril, à la Petite maison, à sa toute dernière réunion avec les bénévoles qui gèrent régulièrement l’accueil des familles des personnes détenues à la Maison d’arrêt. L’enjeu était de taille car il s’agissait de mettre en place une organisation pour pallier son absence ; en effet, Delphine ne peut pas être remplacée, la suppression d’une subvention émanant de la CAF a mis à mal les finances du CAD qui ne peut donc pas financer un nouveau poste.
Comme il n’est pas question de mettre la clef sous la porte, une organisation a minima a été mise en place par les nombreuses bénévoles. Les tâches indispensables au bon fontionnement de l’accueil : tenue du planning, courses, ménage, documentation, accueil des nouveaux bénévoles…ont été listées et réparties sans trop de difficultés. Le débat a néanmoins porté sur les principes mêmes de l’organisation : hiérarchique ou cogestionnaire ?
La disparition de ce poste, qui est jugé indispensable pour la réalisation des objectifs que s’est donné le CAD, laisse un goût amer et il n’est pas exclu que quelques manifestations de protestation aient lieu : fermeture symbolique de la Petite maison, manifestation face à la Maison d’arrêt, pétitions, campagne de presse…Affaire à suivre.
A l’issue de cette réunion, place aux réjouissances. Il fallait fêter le départ de celle qui a si généreusement fait marcher la boutique pendant plusieurs années. La présidente, Monique Carriat, a exprimé au nom de tous, tout le bien qu’avait apporté Delphine à la bonne marche de l’institution, puis Delphine, non sans émotion, a dit le plaisir qu’elle avait eu à travailler avec une équipe si motivée et si dynamique.
Le vouvray, les jus de fruits et les nombreuses victuailles préparées par les uns et les autres furent ensuite partagées entre les bénévoles et les partenaires fidèles : le « Livre passerelle » et le GENEPI, mais aussi avec le directeur de l’EAO, Eric Lepage, qui nous a fait le très grand plaisir d’être présent à cette sympathique manifestation.

Pierre TRINSON